Bien choisir l’éclairage de la chambre d’enfant : comment l’optimiser ?

Pour le confort visuel de l’enfant, le choix de l’éclairage de sa chambre est important. Si la puissance de l’éclairage est plus souhaitée au moment des jeux, une lumière trop forte devient trop excitante pour ses yeux lorsqu’il a besoin de reposer. C’est pourquoi, un seul type d’éclairage ne convient pas pour ambiancer l’intérieur d’une chambre d’enfant. Voici un guide pour mieux s’y retrouver.

Conseils pour bien choisir l’éclairage de la chambre d’enfant

L’éclairage d’une pièce doit renvoyer une atmosphère sécurisante et confortable. En ce qui concerne la chambre d’un enfant, la qualité de l’éclairage et l’ambiance recherchée devraient être étudiées selon ses besoins. Entre les différents modèles de luminaires et de suspensions, le choix doit donc se ramener à des questions d’usage, même si l’esthétique est non négociable. https://www.lafoliedubebe.be donne les repères pour bien choisir et harmoniser les éclairages de la chambre de son enfant.

Tenir compte des besoins variés

Dans une chambre de bébé, l’éclairage sera moins puissant que celui d’un enfant de 7 ans. En effet, la chambre de bébé ne nécessite pas plusieurs points de lumière contrairement aux chambres des enfants plus âgés. Il aura surtout besoin de calme et d’obscurité durant ses sommeils. Par contre, pour les aînés, l’éclairage doit  être présent un peu partout dans la chambre car ils ne tiennent jamais en place. Néanmoins, un éclairage principal, de type « suspension » permet de préserver un niveau d’éclairage diffus dans toute la pièce. Idéalement, la suspension doit se situer à 1, 80 m de hauteur par rapport au sol.

Des éclairages auxiliaires

Par ailleurs, la source de lumière principale peut être éteinte au moment du coucher et les éclairages auxiliaires prennent le relais pour éclairer uniquement des zones précises. En effet, il est nécessaire de temporiser l’éclairage pour favoriser le sommeil de l’enfant et surtout pour éviter de le surprendre lorsqu’on est de passage dans la chambre. Idéalement, choisissez une veilleuse LED dotée d’un variateur de réglage d’intensité de la lumière. Mieux vaut également opter pour une lampe amovible qui pourra être déplacée avec soi. Cela permet ainsi d’éviter d’éblouir toute l’espace.

Les lumières tamisées permettront aussi de maîtriser la consommation, surtout qu’on a besoin en permanence d’éclairage au moment des changes ou encore du biberon. Niveau esthétique, il y a tout un embarras de choix de lampes auxiliaires. Les modèles autonomes sont adaptés pour les utilisations mobiles contrairement aux suspensions. À cet effet, bannissez les éclairages comme les spots lumineux qui présentent un mauvais rendement lumineux.

Les éclairages au sol

Les spots encastrables dans le revêtement de sol représentent un choix plus adapté pour les enfants très sensibles à la lumière. Ainsi, la source lumineuse provient d’en bas. L’impact de l’éclairage est faible, mais pourtant suffisante pour éclairer le passage.

L’éclairage des rangements

Ce même système encastrable est intéressant pour les rangements afin de repérer facilement des affaires dans l’obscurité sans avoir à éclairer toute la pièce. Des lumières encastrées peuvent être aménagées aussi bien dans une commode, dans une penderie et même dans le coffre à jouets.