Comment choisir les chaussures de sécurité ?

Le code de travail stipule clairement qu’il incombe aux employeurs d’assurer la sécurité de ses employés. En effet, pour travailler en toute sécurité, chaque métier a ses lois en termes de protection. Le principe consiste à prendre les mesures nécessaires pour pallier les accidents. Les chaussures de sécurité figurent parmi les équipements encadrés par la loi. Indispensables pour protéger les pieds, il faut les choisir avec précaution pour offrir la protection adaptée à son équipe.

Choisir les chaussures de sécurité selon leurs usages

La protection des pieds est un critère important dans le choix d’une paire de chaussures de sécurité. Cela dit, il ne faut pas non plus lésiner sur le confort. Le salarié doit être à l’aise tout au long de la journée. Morphologie, traitement antibactérien et aération sont tout autant de critères à prendre en compte. Ainsi donc, avant d’acheter les bonnes paires, il faut avant tout connaitre dans quelles circonstances elles vont être portées. Il faut de ce fait s’assurer :

  • de la mobilité du travailleur : autrement dit debout ou assis, marche active et mouvement spécifiques ;
  • des types de dangers encourus : exposition à des produits chimiques, chaleur, objets dangereux au sol, chutes d’objets, etc. ;
  • Condition climatique : chaleur, boue, froid, neige, etc.

Bien que la plupart du temps les salariés puissent choisir eux-mêmes leurs chaussures de sécurité, l’employeur doit veiller à ce qu’ils soient bien équipés pour préserver la sécurité des employés. Pour ce faire, il peut consulter le site d’un fournisseur de chaussures de sécurité, comme label-blouse.net, pour avoir de plus amples idées sur les équipements dont il a besoin d’acquérir.

Les caractéristiques obligatoires des chaussures de sécurité

Afin de bien choisir ses chaussures de sécurité, il faut se conformer aux caractéristiques obligatoires imposées par la loi. En premier lieu, les chaussures doivent avoir un bout à coque obligatoire en cas de risque de chute d’objet lourd. Celui-ci garantit la protection des orteils durant le travail. Au niveau des talons, un arrière fermé est également exigé pour absorber les chocs et énergies. Qu’importe sa composition, il faut vérifier le nombre de joules qu’il peut supporter. La norme est de 200 joules. Ensuite, il faut une semelle antidérapante qui résiste aux huiles, aux carburants et aux graisses pour éviter les chutes au travail. De même une semelle antiperforation est obligatoire en cas de présence de copeaux métalliques, clous, etc. Cette caractéristique est indispensable à la sécurité que ce soit en intérieur ou en extérieur. Et pour finir, les chaussures doivent résister au feu ou à la chaleur, sans oublier d’être antistatiques.

Les caractéristiques ne sont pas assez pour choisir des chaussures de sécurité de qualité. Il est également indispensable de se référer aux normes d’équipement de protection individuelle. Les obligations des fabricants sont régies par la norme 89/696 CE tandis que celles de l’entreprise et des employés suivent la norme89/656 CE.