Toiture végétalisée: comment s’y prendre ?

Appelée également toiture verte, la toiture végétalisée est un ensemble de matériaux ainsi que de végétaux misé sur une couverture de maison. L’objectif est d’assurer la pérennité de la végétation tout en se servant d’un élément de décoration à la construction. Ce système de végétalisation de toiture a existé depuis la préhistoire. Son principe consiste à recouvrir le toit plat ou en pente avec de la végétation. Normalement, la tâche est confiée à un professionnel dans les travaux de bardages ou de construction, mais chacun peut également peut l’effectuer soi-même.

La toiture végétalisée : le nouvel enjeu de l’éco-conception

La toiture végétalisée est la toiture la plus écologique parmi tous les modèles existants sur le marché. Celle-ci protège le toit des températures chaudes ou trop froides, mais également aux agressions extérieures comme la neige, la grêle, ou les objets volants. Grâce à cette végétalisation de toitures-terrasses, de nouvelles places sont gagnées pour créer des espaces de vie et pour valoriser le cadre de vie des occupants comme des voisins. Bref, la toiture végétalisée est devenue un atout incontournable dans l’architecture urbaine moderne.

Pourquoi choisir la toiture végétalisée ?

Toiture végétalisée

En dehors de l’image écologique qu’elles donnent, les toitures végétales présentent de nombreux avantages réels.

–              La toiture végétalisée offre une nouvelle valeur esthétique aux villes et améliore l’habitat en présentant une bonne solution d’intégration avec l’environnement.

–              Elle refroidit considérablement une habitation tout en humidifiant l’air, car celle-ci garde jusqu’à 70% d’eau de pluie selon sa structuration et sa végétalisation.

–              Puisqu’elle semble très écologique pour l’environnement naturel, la toiture végétale est installée suivant des équilibres de compensation sur l’environnement.

–              Elle permet de gagner de l’espace ainsi que de l’utiliser en créant des lieux de vie en complément. Ce modèle de toiture est également très convoité dans la construction individuelle et figure même dans les plans d’urbanisme recommandés selon les normes RT2020.

–              Leur impact sur la qualité de l’air et sur la santé est confirmé, car elle crée un apport d’oxygène tout en filtrant plusieurs polluants atmosphériques tels que le SO2 et NO.

Comment l’entretenir ?

Écologique et esthétique, la toiture végétalisée se multiplie de jour en jour. Dès sa pose, l’entretien est un point crucial à ne pas négliger. Cette étape vise à protéger la toiture, l’étanchéité et la réussite de la végétalisation. Le must est d’arriver à  maintenir un taux de couverture végétale supérieur à 80%, de maîtriser le développement d’espèces accidentelles, d’assurer le développement durable de la végétation choisie.

Une fois que la végétation est bien consolidée, un entretien courant d’une à deux fois par an est suffisant. En même temps, cette fréquence dépend également du type d’installation. Semis-plantations ou plantes pré-cultivées, un professionnel interviendra pour enlever les feuilles mortes et les déchets apportés par le vent, pour les désherber manuellement, fertiliser, arroser, et nettoyer les évacuations d’eau. Dans le cas spécifique de végétalisation à base de graminées, une opération de fauchage est à prévoir. Il va de soi que de telles opérations seront mieux réalisées par des experts, pour ne citer que les agents spécialisés en toiture à Namur moreautoitures.be. Avoir un avis expert devrait également servir à garantir la durabilité de l’installation.