Tout sur l’isolation intérieure de la toiture

Pour qu’une maison soit parfaitement viable, il est important que l’environnement qui y règne soit confortable. Pour cela, il faut que les parois de la maison, principalement la toiture, soient parfaitement isolées.

Comment isoler le comble de sa maison ?

Une toiture en pente permet de disposer d’une pièce sous la toiture que l’on appelle comble. Le type d’isolation à réaliser est en fonction de l’utilisation de la pièce, c’est-à-dire s’il est aménageable ou non.

Cas d’une toiture avec un comble aménageable 

En France, le type de charpente utilisé pour une toiture en pente est soit traditionnelle, soit industrielle. Tous les deux présentent des fermes, toutefois, pour une charpente industrielle, elles sont indépendantes et rapprochées ; par contre, pour une charpente traditionnelle, elles sont espacées et sont reliées entre elles par des pannes.

Pour une charpente industrielle, l’isolation thermique est obtenue à l’aide de deux couches d’isolant semi-rigide. Ce n’est que de cette manière qu’on obtient le niveau de résistance thermique règlementaire. La première couche est placée entre les fermes, tandis que la deuxième, afin de réduire le pont thermique résultant des bois qui compose la charpente, est installée sous la fermette. L’assemblage de ces couches limite les échanges de chaleur, et de ce fait, il offre au comble un environnement confortable, dans la mesure où la conductivité thermique de l’ensemble ne dépasse pas 0.036W/(m.K). Toutefois, pour protéger l’isolant et améliorer les performances de la toiture vis-à-vis de l’étanchéité à l’air et la condensation, on finalise l’isolation intérieure par une membrane pare-vapeur.

Comme pour une charpente industrielle, deux couches sont nécessaires pour isoler thermiquement une toiture composée d’une charpente traditionnelle. La première couche est placée entre les chevrons tandis que la deuxième est installée entre les pannes. Mis à part le fait que chaque couche doit avoir une résistance thermique supérieure ou égale à 1.65m2.K/W , la valeur de la conductivité à respecter reste la même. Toutefois, la réalisation de l’assemblage s’avère quelque peu différente.  En réalité, pour ventiler du faîtage à l’égout, chaque couche doit permettre de laisser, sous les linteaux supports, une lame d’air supérieure ou égale à 2 cm.

Cas d’une toiture avec comble perdu 

Pour le cas d’un comble perdu, l’isolation thermique est assurée par une laine à souffler. Toutefois, selon les caractéristiques du plancher, on peut aussi assurer l’isolation par une ou deux couches d’isolant sous forme de laine à dérouler. L’avantage avec cette méthode est que l’isolant n’a pas besoin de fixation particulière, il est juste posé sur tout le plancher et limité sur le haut des pannes sablières. En plus, les isolants d’aujourd’hui sont disponibles sous des épaisseurs assez élevées, offrant ainsi de meilleures résistances thermiques pouvant aller jusqu’à 10 m2.K/W.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une isolation par l’intérieur ?

L’isolation de la toiture par l’intérieur offre beaucoup d’avantages non négligeables, dont le fait qu’en hiver ou en été, la température au sein de la maison est optimale. Les sensations de froid et de chaleur intense deviennent inexistantes. De plus, les matériaux d’isolation ont la faculté de pouvoir isolée acoustiquement, certaine plus que d’autres. Mis à part ça, il y a aussi le fait que, en plus de permettre de faire des économies d’énergies, la pose d’isolation par l’intérieur est plus facile, plus rapide et moins couteuse qu’une isolation par l’extérieur.

Cependant, cette méthode par l’intérieur présente aussi beaucoup d’inconvénients. Tout d’abord, ça va réduire de quelques centimètres l’espace sous la toiture, c’est-à-dire le comble. Ensuite, avec cette méthode, il faut bien faire attention aux circuits électriques, mieux vaut les mettre sur les murs. De plus, pour que la toiture soit garantie par les assurances, il est nécessaire de faire appel à un professionnel comme ce couvreur dans le 28 pour réaliser la pose de l’isolant. Et enfin, pour le cas d’un comble aménagé, il serait inapproprié de laisser l’isolant à nue ; une touche décorative recouvrant l’isolant sera nécessaire.