Zoom sur démolition d’immeuble : toutes les informations nécessaires

La démolition d’immeuble fait partie des travaux de maçonnerie les plus encadrés. En effet, tout comme la construction d’une maison, la démolition d’un immeuble se fait selon un standard bien déterminé. Avant d’entamer cette opération, il est important de veiller à ce que les réglementations relatives à la démolition soient respectées. Dans le cadre de cet article, vous retrouverez toutes les informations nécessaires si vous prévoyez d’exécuter de telle opération.

Quelle est la règlementation applicable en matière de démolition d’immeuble ?

Nombreuses sont les raisons qui poussent à procéder à la démolition d’un immeuble. C’est le cas par exemple lorsque le bâtiment représente un risque pour la sécurité des personnes et de leurs biens en raison de son ancienneté et de son mauvais état. Parfois, on démolit une structure existante pour construire une nouvelle.

Néanmoins, un permis de démolir est requis dans tous les cas. La même règle concerne la démolition partielle comme la démolition totale d’une structure existante. Notez toutefois que la demande de permis de démolir doit être précédée d’un diagnostic technique d‘amiante (DTA) pour tout immeuble bâti avant le 1er juillet 1997. Ceci étant fait afin de préserver la santé des personnes intervenant sur le chantier lors de la démolition. Au même titre que le DTA, un diagnostic plomb doit être entrepris obligatoirement. Il concerne tous les bâtiments construits avant le 1er janvier 1949.

C’est le code d’urbanisme qui régit cette opération en ses articles L421-3 et R421-6 et suivant ainsi que ses articles A430-1 à A430-4. La loi prévoit une durée de validité de 2 ans pour un permis de construire. Il est cependant possible de demander une prolongation pour une durée d’un an dans les 2 mois précédant l’expiration du permis. La demande de permis doit être déposée auprès de la mairie.

Notez qu’il existe des cas où le permis de démolir n’est pas requis. Il s’agit en l’occurrence de la démolition d’un immeuble qui menace ruine ou déclaré insalubre, quand la démolition a été ordonnée une décision de justice et enfin pour une structure construite sans autorisation.

Quelles sont les différentes techniques de démolition ?

Avant de procéder à la démolition de l’immeuble, la zone d’intervention doit être sécurisée. Pour ce faire, les professionnels tels que les maçons au sein de l’entreprise de maçonnerie dans le 94 veillent à ce que la zone concernée soit bien close de façon à ce que personne ne puisse y accéder.

Toute mesure de sécurité doit également être prise pour protéger la voirie extérieure. Enfin, toutes personnes habitant ou passant à proximité des travaux doivent être informées au préalable. Une fois tout cela fait, on peut procéder à la démolition proprement dite. En effet, il existe 5 méthodes de démolition. Leur mise en œuvre dépend des caractéristiques du bâtiment.

La démolition manuelle.

Comme son nom l’indique, elle est réalisée au moyen d’outils à main et mécaniques. Cette méthode de démolition se décline en deux catégories. Il y a d’une part ce qu’on appelle le sapement qui est un procédé dangereux car on s’attaque en premier aux fondations de la bâtisse. D’autre part, il y a le dérasement. Contrairement au sapement, on opère la déconstruction de haut en bas afin de réduire la hauteur de l’édifice.

La démolition mécanique.

Ce type de démolition implique l’intervention d’engin mécanique. A son tour, cette méthode comprend des sous catégories. Elles sont au nombre de 3. D’une part, il y a la démolition à la pelle qui consiste soit tirant l’ouvrage pour le démolir (démolition par traction), soit en le poussant, soit encore en utilisant une pelle à gobet ou croc à béton pour ébranler les fondations d’une bâtisse. D’autre part, il y a le « brokk ».

Il s’agit d’un engin de démolition télécommandé utilisé surtout pour les zones difficilement accessibles. C’est un moyen sécuritaire car il protège tout aussi bien les personnes aux alentours de la zone que la personne qui intervient vu qu’elle se trouve hors du périmètre d’action de l’engin. Il y a enfin l’utilisation de la pince de démolition.

La démolition par découpage

Cette technique s’opère en sciant la structure ou en la perforant en utilisant du diamant synthétique pour les matériaux durs et épais comme le béton et du diamant sertis pour les matériaux moins durs. On peut procéder également par hydrodémolition (par jet d’eau à très haute pression).

La démolition à l’explosif

C’est une méthode économique et sécuritaire qui permet d’abattre un immeuble de plus de 20 mètres de haut. Une variété d’explosif est utilisée par les professionnels selon les cas.

La démolition par expansion

Elle est idéale pour la démolition partielle. Elle se décline encore en plusieurs méthodes à savoir la démolition par éclateurs hydrauliques, la démolition par vérins hydrauliques et enfin la démolition à l’aide d’agents expansifs.